Marseillan.fr

Bassin de Thau : les jouteurs se jettent à l’eau pour protéger les rivières

PROTEGER LES RIVIERES, C’EST PRESERVER L’IDENTITE LAGUNAIRE DE NOTRE TERRITOIRE. POUR RELEVER LE DEFI DE SENSIBILISER LE PUBLIC A LA
PROTECTION DES COURS D’EAU DU BASSIN DE THAU, SETE AGGLOPOLE MEDITERRANEE ET LE SYNDICAT MIXTE DU BASSIN DE THAU AVEC LE SOUTIEN
DE L’AGENCE DE L’EAU ONT DEMANDE A UN FLEURON DE NOTRE PATRIMOINE DE SE JETER A L’EAU.

Des cours d’eau propres et en bonne santé, voici l’objectif visé par la SAM et le SMBT. Vecteurs d’une eau douce, indispensable à la lagune, les 59 cours d’eau représentant 550
kilomètres de linéaire répartis sur les bassins versants de Thau et d’Ingril jouent un rôle essentiel pour la qualité des écosystèmes. Ils favorisent le maintien de la biodiversité en
abritant de nombreuses espèces animales et végétales. Les arbres qui bordent leurs rives (la ripisylve) servent d’abri à de nombreuses comme le papillon Diane, classé parmi la liste
des espèces protégées.
Ces cours d’eau jouent également un rôle clé pour l’épuration de l’eau grâce au système racinaire de la végétation qui les bordent. Ils servent enfin de zones
tampons et limitent l’intensité des crues.
Reste que ces précieux couloirs écologiques, à sec une partie de l’année, sont parfois assimilés à des fossés et
deviennent au fil du temps des dépotoirs. Afin d’endiguer ce phénomène, la SAM et le SMBT ont déjà intensifié la fréquence des opérations de nettoyage et de restauration.
L’heure est désormais à la sensibilisation.

Décliné sur des affiches, des plaquettes et sur le web, le message sera brandi à bout de lance par des jouteurs de renom. Des ambassadeurs de poids à la hauteur de l’enjeu.
Et pour ceux qui n’auront pas compris le message, il est rappelé que le Code de l’environnement prévoit une amende
de 75 euros pour les personnes ayant jeté une simple poubelle dans la nature, 1 500 euros en cas de dépôt depuis un véhicule et s’il s’agit de
déchets professionnels, cela peut atteindre 75 000 euros d’amende et une peine de 2 ans de prison.

Si vous êtes témoin d’un acte de malveillance ou d’un dépôt sauvage, vous pouvez
contacter la brigade territoriale de Sète agglopôle Méditerranée au 04 67 43 24 39 ou pour
la ville d’Agde, le Centre superviseur urbain au 04 67 00 80 41.

benjamin arnau
bernardbetti
clausemassias
davidlopez
Illustration : Enquête de satisfaction
Enquête de satisfaction

Au téléphone, dans les services, à l’accueil mairie… Comment êtes-vous reçus lors de vos démarches ou questio...

Illustration : Les Eco vélos reviendront au printemps.
Les Eco vélos reviendront au printemps.

Testés depuis avril sur différents points de Marseillan, les vélos électriques de la société Eco Vélo ont connu un beau succès. A ...

Illustration : Les chaudières à 1€
Les chaudières à 1€

Parmi les aides financières dédiées à la rénovation énergétique des logements, les dispositifs dits « à 1€ » font l’objet...

Illustration : Installation de la sirène SAIP aux Onglous
Installation de la sirène SAIP aux Onglous

La municipalité informe les habitants des quartiers des Onglous et de Maldormir qu’une sirène SAIP (Système d’Alerte e...

En direct des réseaux sociaux