Marseillan.fr

Invasion de moustiques : L’EID en charge de la démoustication sur le territoire

La lutte contre les moustiques est un sujet prégnant pour la municipalité.

La commune de Marseillan, comme toutes les communes du littoral méditerranéen, a décidé de déléguer la compétence de la gestion et de la lutte contre les moustiques à un organisme spécialisé  l’EID Méditerranée (Entente Interdépartementale pour la Démoustication).

Qu’est-ce que l’EID Méditerranée ?

L’EID Méditerranée est un organisme public qui a pour mission de contrôler et réduire les populations de moustiques dans les régions méditerranéennes de la France. Ils disposent de l’expertise et des moyens techniques nécessaires pour mener à bien cette mission de manière efficace et respectueuse de l’environnement.

Pourquoi la Municipalité n’intervient-elle pas directement ?

1. Compétence spécialisée : La lutte contre les moustiques requiert des connaissances spécifiques et des techniques adaptées que seule l’EID Méditerranée possède. Les techniciens sont formés pour identifier les types de moustiques, surveiller les populations et appliquer les traitements nécessaires.

2. Coordination régionale : Les moustiques ne respectent pas les frontières administratives. Une coordination à plus grande échelle est nécessaire pour assurer une lutte cohérente et efficace. L’EID Méditerranée coordonne ses actions sur l’ensemble des départements concernés, ce qui permet une gestion harmonisée et optimisée.

Que fait l’EID Méditerranée ?

– Surveillance : Ils surveillent les zones à risque et suivent l’évolution des populations de moustiques.
– Intervention : Ils traitent les larves de moustiques dans les eaux stagnantes et, si nécessaire, interviennent contre les moustiques adultes.
– Prévention et sensibilisation : Ils informent le public sur les bonnes pratiques pour éviter la prolifération des moustiques.

Que pouvez-vous faire ?

Même si la démoustication est la compétence de l’EID Méditerranée, chacun de nous peut contribuer à réduire la présence des moustiques en adoptant des gestes simples :
– Éliminer les eaux stagnantes autour de votre domicile (soucoupes de pots de fleurs, récipients abandonnés, etc.).

– Installer des moustiquaires aux fenêtres et utiliser des répulsifs.

Si vous souhaitez une intervention ciblée merci de remplir le formulaire ci-après :                                           https://www.eid-med.org/sdc/

 

Dernier bulletin sur les risques de nuisances :

Les intempéries des semaines et des jours derniers, caractérisées par des entrées marines et des cumuls de pluie significatifs (jusqu’à 100 mm par endroits), ont concerné toutes les zones humides contrôlées par l’EID Méditerranée, entre les Pyrénées-Orientales et les Bouches-du-Rhône.

Les éclosions d’œufs pondus au sein de ces zones humides à submersions temporaires par les espèces de moustiques nuisantes, c’est-à-dire qui ont la faculté de parcourir dix à vingt kilomètres couramment voire davantage vers l’intérieur des terres en fonction de l’orientation des vents, sont très nombreuses. En cette saison, la durée du développement larvaire (phase aquatique), avant l’émergence des moustiques à l’état adulte, volants et piqueurs, est d’une dizaine de jours.

La fenêtre temporelle des traitements, qui ciblent les larves, est donc courte, d’autant qu’il convient d’agir sur les premiers jours de vie des larves pour tendre vers la meilleure efficacité.

Compte tenu de la très vaste étendue, d’est en ouest, des zones humides concernées dans le même temps, la grande majorité des interventions doit être exécutée par voie aérienne.

Or pour pouvoir agir depuis les airs avec la précision et l’efficacité requises, les conditions météorologiques doivent être adéquates : vent nul ou très modéré, cessation des chutes de pluie, visibilité correcte.

Malgré l’importance des moyens mobilisés, la somme des difficultés et aléas de tous ordres à l’issue de cette succession de mises en eau a eu un impact sur la réalisation des traitements antilarvaires. Ceux-ci ont été effectués, y compris le dernier week-end, avec 3 avions et 46 agents de l’EID mobilisés, partout et chaque fois que possible, et seront poursuivis en tant que de besoin et avec l’intensité nécessaire durant toute cette semaine, à la faveur d’une amélioration sensible de la météo.

Chaque année, les opérations de traitement concernent entre 25 000 et 40 000 hectares de zones humides. L’ampleur des superficies cumulées traitées  varie en fonction des conditions météorologiques.

Illustration : La collecte des déchets passe en mode « été »
La collecte des déchets passe en mode « été »

A partir de ce lundi 17 juin, la collecte des ordures ménagères (non recyclables) pour les foyers en habitat pavillonnaire, équipé...

Illustration : Education : Nettoyage des abords de la lagune de Thau par les collégiens du Dispositif ULIS
Education : Nettoyage des abords de la lagune de Thau par les collégiens du Dispositif ULIS

Ce jeudi, les élèves du dispositif ULIS (Unité Localisée pour l’Inclusion Scolaire) du collège de Marseillan ont participé à...

Illustration : Ouverture du centre de loisirs de l’été
Ouverture du centre de loisirs de l’été

Accueil de loisirs Gourg de Maffre à Marseillan-Plage Ouverture du 09 juillet au 29 août 2024 ! Le centre de loisirs ouvre ses p...