Histoire

Découvrez le patrimoine historique de Marseillan. Des vestiges romains, voire même plus anciens, laissent à penser que l'histoire de Marseillan remonte à la plus haute antiquité.

L’histoire de Marseillan

Témoin des siècles passés, Marseillan traversa de nombreuses périodes riches en évènements dont elle garde en ses pierres le souvenir. Le vieux village, aux ruelles étroites et tortueuses, donne encore l’image de ce qu’il a été. Les habitants ont vécu là, dans la fraternité d’un destin commun, serré autour de l’église Saint Jean-Baptiste et de l’ancien Château Ermengaud, dont on trouve encore la «motte» rue Achille Baille.

Ce passé, si riche, nous livre des trésors, rendant notre imagination fertile, en découvrant les porches d’anciennes maisons bourgeoises, la statue de la République, la Place Couverte où les Marseillanais se retrouvaient pour échanger produits et paroles, pour danser et faire la fête. Ils ont su ensemble faire face aux dangers des temps d’insécurité: guerres, épidémies, catastrophes climatiques, brigandages dont la BelleScribote nous garde la mémoire.

Unis, ils ont su très tôt arracher à leur Seigneur, l’évêque-comte d’Agde, le droit de s’administrer eux-mêmes, en choisissant leurs consuls. Plus tard, ils ont voulu la République et lutté pour elle, au péril de leur liberté et de leur vie. Marseillan figure ainsi parmi les premières communes française à avoir érigé la Marianne sur une place publique en 1878.

Au XIXème siècle, une profonde révolution est venue changer le visage et la vie du pays. La vigne a recouvert tout le territoire, apportant richesse, mais aussi menace de crises toujours latentes.

Le port a alors été un lieu d’une activité débordante: commerce et expédition des vins, distillation, tonnellerie, fabriques de spiritueux en tous genres, sans oublier les célèbres chais Noilly Prat, qui font la gloire de la commune, depuis 1813.

De cette époque prospère date le visage du Marseillan que nous connaissons: les maisons vigneronnes sur leurs caves aux hauts portails, les immenses chais du quartier du port, les demeures des négociants, comme le Château du port, les boulevards bordés de belles façades, Marseillan était alors célèbre pour ses fêtes: bals, carnavals, défilés dans les rues, jeux nautiques du Capelet et des joutes.

Autres pages en relation

En direct des réseaux sociaux